Naître des anges
. par Tiroots .

Le vent du soir retient son souffle
Le ciel immense est un espoir
Descend le miel jusqu’à ta bouche
Aussi intense que la nuit noire

La nature dort, et si heureuse
Que nos deux corps ne font plus qu’un
Dehors, la mer est silencieuse
Et à mesure qu’elle va et vient
Viens !
Mords !

Ta braise effeuille ma peau boisée
S’enflamme au jeu de mes caresses
Ni ne se calment, ni ne se blessent
Nos longs baisers sur la falaise

Il y a l’enfant qui naît des anges
Le regard clair posé sur tout
Aussi étrange que soit son sang
Sa vie éclaire l’autre de nous

Les quatre marches vers l’infini
Du pied du sol au paradis
Quand tu m’attaches en bouche à bouche
Quand tu m’affoles, quand tu me touches

La fleur est belle, ainsi soit-elle
Poussée au cœur d’un arc-en-ciel
Bouquet de peurs jeté au feu
Ne reste rien d’autre qu’un homme heureux

La neige est fraîche
Montagne blanche
Suivre les flèches
Jusqu’à tes hanches

. Paroles et musique : Olivier Dargellès .

Partager

.

Chanson à venir